mercredi 15 novembre 2017

Championnat U Sports XC 2017

Bonjour à tous,

Une autre saison universitaire de cross-country vient de prendre fin. C’est déjà la septième campagne où j’agis à titre d’entraîneur-chef de l’équipe de cross-country du Rouge et Or.

L’année 2017 demeurera à jamais marquée dans ma mémoire, notamment en raison de la progression impressionnante de l’équipe féminine, de la victoire individuelle d’Yves Sikubwabo au championnat national, de la séquence de podiums nationaux de l’équipe masculine et pour bien d’autres raisons énoncées ici-bas.

Au-delà des performances marquantes des étudiants-athlètes, je garderai en mémoire la camaraderie qui régnait à l’entraînement et l’unité de ce groupe où tout le monde cherchait à se dépasser individuellement pour pousser le collectif vers le haut.

Voici donc les dix points qui ont marqué mon championnat universitaire 2017 de cross-country.


10. Un beau retour à la compétition pour Anne-Marie Gauthier. 

Ce dimanche sur le parcours de Beacon Hill à Victoria, Anne-Marie Gauthier effectuait un retour à la compétition après avoir subie une vilaine blessure qui l’a empêché de prendre le départ aux Jeux de la Francophonie en juillet dernier alors qu’elle avait mérité sa place au sein de l’équipe du Québec.  

Malgré une longue période sans être en mesure de courir, Anne-Marie s’est bien entraînée sur le vélo ainsi que dans la piscine cet automne pour maintenir un bon niveau de forme et être en mesure de faire un retour au championnat U Sports. Avec seulement trois séances spécifiques en course à pied dans les jours précédant le championnat, elle a été capable de prendre le 35e rang, améliorant son meilleur résultat à vie à ce championnat qui était une 46e place en 2015.



9. Valérie Bélanger termine sa carrière universitaire en beauté.

Ceux qui gravitent dans le milieu de l’athlétisme et du cross-country depuis longtemps se souviendront que Valérie Bélanger a été médaillée de bronze au championnat national universitaire de cross-country en 2009 alors qu’elle représentait l’Université de Sherbrooke. Elle avait également monté sur le podium aux Jeux du Canada au 5000m et au 2000m steeple la même année.

Maintenant mère de famille et finissante en médecine, Valérie a effectué un retour à la compétition sur le circuit universitaire cet automne. Malgré un horaire plus que chargé, elle a trouvé le temps et la motivation pour s’entraîner et participer aux compétitions avec l’équipe en plus de nous surprendre à chacune de ses courses.

Dimanche lors de la compétition, Valérie a adopté une stratégie relativement risquée en partant rapidement et en se positionnant à l’avant du peloton en début de course. Cette stratégie s’est avérée payante, puisqu’elle a terminé au 18e rang et qu’elle a été la deuxième représentante du Rouge et Or à franchir la ligne d’arrivée.

Ce fut un plaisir de côtoyer Valérie cet automne, sa bonne humeur était contagieuse pour toute l’équipe et ses jeunes coéquipières ont pu apprendre à ses côtés.



8. Catherine Gagné toujours en pleine progression.

Bien qu’elle soit une spécialiste de demi-fond court, Catherine Gagné a été un élément clef dans le succès collectif de l’équipe féminine de cross-country du Rouge et Or lors du championnat national. En terminant 38e, Catherine a été la cinquième coureuse du Rouge et Or à compléter l’épreuve et elle a grandement amélioré sa 84e position réalisée l’an dernier lors du même championnat.

Après 2km, Catherine était 66e et elle a amélioré son rang tour après tour pour se hisser dans le top 40, ce qui aurait été bien difficile à prédire.

Ayant débuté l’athlétisme dans la vingtaine, Catherine est certainement une athlète au parcours atypique qui devrait encore nous surprendre dans la prochaine année. Les gains qu’elle a réalisés en endurance cet automne lui serviront assurément à continuer sa progression sur la piste.



7. Une équipe unie malgré l’adversité.

Dans les heures ayant précédées le championnat, quelques athlètes du club ont malheureusement été malades. C’est notamment le cas d’Anne-Marie Comeau et d’Antoine Thibeault qui ont dû déclarer forfait. Leur absence compliquait grandement la tâche de l’équipe qui visait un podium chez les femmes et la victoire chez les hommes.

Malgré l’absence de deux des meilleurs coureurs de la formation, les athlètes du Rouge et Or sont demeurés unis et positifs en se disant que l’équipe serait en mesure de bien faire malgré les circonstances. L’ensemble de coureurs de l’équipe étaient habités d’une motivation supplémentaire, puisqu’ils voulaient se dépasser et faire encore mieux qu’à l’habitude pour compenser l’absence de leurs coéquipiers.

Bravo aux formations féminines et masculines de l’Université Laval qui ont été capable de livrer la marchandise et monter sur le podium national malgré l’absence d’éléments clefs de l’équipe.



6. Jean-Simon Desgagnés, recrue de l’année au pays.

Après une saison estivale 2017 exceptionnelle, Jean-Simon Desgagnés faisait ses débuts sur le circuit universitaire cet automne. Après un début de saison intéressant, mais moins flamboyant que ce à quoi il nous a habitué l’été dernier, Jean-Simon a connu une belle performance au championnat provincial en terminant 5e universitaire au Québec.

Lors du championnat national, il a encore une fois prouvé sa valeur en montrant qu’il était toujours au sommet de sa forme lors des grands rendez-vous. Après 8km, Jean-Simon occupait le 25e rang et la troisième positon chez les recrues, et il a habilement dépassé huit concurrents dans le dernier tour, dont les deux recrues qui le devançait, pour s’assurer le titre de recrue de l’année au pays.

Dans deux semaines à Kingston lors du championnat national civil, Jean-Simon disputera sa dernière course en carrière chez les juniors. Il sera certainement un des favoris lors de cette épreuve de 8km.




5. Aurélie Dubé-Lavoie membre de la première équipe d’étoiles au pays.

Alors qu’elle avait terminé au 16e échelon à son année recrue en 2016, Aurélie a continué sur sa lancée de 2017 pour prendre le 7e rang au pays lors d’une course très relevée.

Aurélie a très bien exécuté son plan de course en se positionnant dans le groupe de tête et en occupant le dixième échelon en début de course. Elle a par la suite maintenu son rang durant la majorité de la course avant de gagner quelques positions lors de la deuxième moitié de l’épreuve de 8km.

Aurélie devient donc une des rares représentantes du Rouge et Or à s’être taillé une place sur la première équipe d’étoiles au pays en cross-country. Selon mes recherches, Catherine Cormier (2008 et 2011) et Karine Lefebvre (1999) sont les deux seules autres représentantes du Rouge et Or à déjà avoir reçu cet honneur.

Son excellente performance à Victoria lui ouvre la porte au championnat du monde universitaire de cross-country qui aura lieu en Suisse en avril 2018.




4. Dany Racine époustouflant.

On le savait dans la meilleure forme de sa vie et il était légitime de penser qu’il pourrait améliorer sa 20e place de 2016, mais cela demeure une surprise que de voir Dany prendre le 6e rang au pays lors du championnat national U Sports.

Dany s’est permis d’exécuter un plan de match audacieux en se positionnant dans le peloton de tête dès le début de la course. Bien qu’exigeante, cette stratégie s’est avérée payante pour le coureur originaire de Victoriaville. Il a été combatif jusqu’en toute fin de course, car il a gagné quelques rangs lors du dernier kilomètre, ce qui lui a donné accès à la première équipe d’étoiles au pays.

Il s’agit certainement d’un des coureurs du Rouge et Or qui a le plus progressé durant son cheminement universitaire. Bel exemple d’athlète qui a fait ses débuts sur le circuit universitaire avec un niveau modeste pour par la suite gravir les échelons année après année pour faire sa place parmi l’élite au pays en cross-country.  

Dany aura l’opportunité de terminer sa carrière universitaire de belle façon, car il représentera lui aussi l’équipe canadienne lors du championnat du monde universitaire en Suisse en avril prochain.




3. Yves Sikubwabo champion national pour une deuxième année consécutive.

Yves Sikubwabo a encore une fois été impressionnant en signant une cinquième victoire en autant de sorties cet automne et en défendant son titre de championnat canadien. Comme il a l’habitude, Yves a pris un départ conservateur en occupant environ le 20e rang après la première boucle de deux kilomètres. Il a rejoint le groupe de tête à la mi-course pour finalement imposer une allure plus rapide en fin de course en bouclant le dernier tour de  deux kilomètres en moins de six minutes.

Yves fait maintenant partie de la très courte liste d’athlètes ayant remporté ce championnat deux années consécutives. Depuis vingt ans on note que seulement trois athlètes ont réussi ce doublé, il s’agit d’Yves SIkubwabo (Laval 2016-2017), Matt Brunsting (Guelph 2008-2009) et Christiano Mauricio (Windsor 2004-2005).

Au-delà de ses victoires de l’automne, c’est sa foulée fluide et son aisance en compétition qui impressionnent lorsqu’on regarde Yves en action. Sa carrière universitaire étant maintenant terminée, Yves tentera maintenant de se distinguer sur le circuit civil en tentant d’éventuellement se faire une place sur la scène internationale. On le verra notamment à Kingston dans deux semaines au championnat national civil, puis à Houston en janvier sur semi-marathon où il tentera de se tailler une place sur l’équipe canadienne pour le championnat du monde de 21.1km.



2. L’équipe masculine sur le podium national pour une sixième année consécutive.

L’équipe masculine de cross-country du Rouge et Or arrivait à Victoria avec l’objectif de défendre le titre national acquis l’an dernier, malheureusement la course ne s’est pas déroulée comme prévue et l’équipe a dû se contenter d’une troisième position.

Bien qu’on aurait souhaité un dénouement différent, je suis très fier de cette équipe. Chacun des coureurs de la formation a repoussé ses limites lors de la compétition et cela demeure impressionnant de constater que notre programme a terminé sur le podium national lors des six dernières années. C’est un exploit bien peu fréquent et ce dans l’ensemble des disciplines U Sports. Chapeau à l’ensemble des membres de l’équipe, vous avez rendu cette saison excitante du début à la fin.

J’ai déjà hâte à la campagne 2018, le recrutement s’annonce prometteur et on espère être en mesure de bâtir une équipe qui rivalisera encore une fois pour la pole position au pays.




1. Une première médaille par équipe de l’histoire de l’équipe féminine.

La performance collective de l’équipe féminine du Rouge et Or lors du championnat national U Sports de cross-country est définitivement une des prestations qui m’a le plus impressionné depuis mes débuts comme entraîneur à l’Université Laval. En un an, l’équipe est passée du quinzième au troisième rang au pays.

Les journées précédant le championnat, on savait qu’une médaille collective était possiblement accessible si on connaissait une journée parfaite. Par contre, j’avoue que j’avais de la difficulté à prévoir un podium lorsque Anne-Marie Comeau a dû déclarer forfait pour des raisons médicales.

L’ensemble des coureuses de l’équipe ont vu l’absence de leur coéquipière comme une motivation supplémentaire et Aurélie, Valérie, Jessy, Anne-Marie , Catherine, Béatrice et Isabelle se sont toutes surpassées et ont élevé leur niveau d’un cran pour permettre à l’équipe de causer la surprise et terminer troisième en montant sur le podium pour la première fois de l’histoire de la formation.

J’avoue que j’ai moi-même été surpris par cette performance collective, il s’agit d’une belle démonstration que le classement final se joue sur le terrain de compétition et les prévisions et classements pré-compétitions ne veulent plus rien dire au moment du départ de la course.




Merci au 36 étudiants-athlètes membres de l’édition 2017 du Rouge et Or cross-country. Vous m’avez fait vivre une saison excitante dont je vais me souvenir longtemps.



Coach Lapointe 

vendredi 15 septembre 2017

Formation XC 2017

Une nouvelle rentrée universitaire, des paysages d'automne à couper le souffle et de longues séances d'entraînement de course à pied, voici des éléments qui indiquent que nous sommes à l’aube d’une nouvelle saison de cross-country. 

Depuis quelques semaines déjà, le groupe s’est remis à la tâche. Des visages nous ont quittés, certains sont de retour et plusieurs s’ajoutent à notre grande famille. Si une chose reste inchangée, c’est bien notre volonté à s’investir corps et âme afin de faire perdurer la tradition d’excellence qui fait briller le Rouge et Or. Les barrières de notre sport individuel tombent alors que nous travaillons tous collectivement pour atteindre un objectif commun. J’entame pour ma part mon dernier chapitre avec le Rouge et Or XC et je ne peux pas vous cacher mon excitation pour cette dernière saison. Effectivement, tous les astres semblent alignés pour une saison exceptionnelle ! À vous de suivre les aventures de notre groupe en cette saison 2017.

Le calendrier sera chargé considérant les courts trois mois qui nous attendent. Notre aventure se commence cette fin de semaine alors que la moitié de l’équipe se rendra à McGill pour le premier cross de la saison. Le reste de la formation sera en action à Sherbrooke la semaine prochaine (23 septembre). Les autres dates à noter à votre calendrier sont les suivantes; le 7 octobre où nous prendront d’assaut l’indomptable parcours des Plaines d’Abraham. Le 14 octobre où un petit groupe aura la chance d’aller défier de redoutables équipes de cross-country NCAA à Princeton au New Jersey. La même journée, le reste de l’équipe sera en Ontario dans le cadre du cross-country de Carleton. Le 28 octobre pour le championnat provincial RSEQ au parc Maisonneuve de Montréal. Finalement, le 11 novembre pour le seul et non le moindre championnat U Sports qui se tiendra à Victoria en Colombie-Britannique. Ouf ! Ça fait beaucoup de compétitions dans un si court laps de temps, sans compter les semaines de millage sans fin et les entrainements corsés qui nous attendent. Plus à suivre !


Formation 

L’équipe cette année est composée d’un total de 36 athlètes comprenant un nombre surprenant de 16 recrues. Laissez-moi vous dire que je suis déjà bien fier de cette cuvée de recrues. Rien de mieux pour finir ma 5e année que de voir de nouveaux visages motivés, positifs et qui ont déjà le Rouge et Or tatoué sur le cœur. Dès le début de saison, on peut voir que le groupe n’a pas peur de mettre la main à la pâte pour obtenir des résultats. Quel beau groupe à qui transmettre le flambeau pour ma dernière année ! Sans plus tarder, voici la formation de notre équipe. 

Équipe féminine 

En progression dans les dernières années, le groupe féminin semble atteindre une profondeur inégalée cette année. Sans aucun doute, on peut penser voir les filles enregistrer d'excellents résultats cet automne. 


À la suite d’un été fulgurant, Aurélie Dubé-Lavoie sera assurément du peloton de tête des Lavalloises. Celle qui a réalisé des chrono de 4:14  au 1500m et 16:04 sur 5000m cet été tentera d’améliorer son 15e rang des derniers championnats U Sports. L’athlète de 2e année mènera également les troupes en tant que co-capitaine avec l'athlète de 5e année Anne-Marie Gauthier. Auteure d'un chrono de 16:36 sur 5000m cet été, Anne-Marie sera assurément un élément important de l'équipe cette saison. Également à leur 5e année, Catherine Gagnée et Béatrice Ouellet seront de retour. Ayant enregistré plusieurs belles performance sur 800m cet été, Catherine a arrêté le chrono à 2:08, il sera intéressant de voir ce qu’elle réalisera cet automne sur un effort de plus longue distance. Pour sa part Béatrice reviendra d’une blessure et tentera de boucler son parcours universitaire sur une belle note. Isabelle Turcotte sera toujours de la partie cet automne, elle qui avait connu une bonne progression à un moment crucial l’an dernier tentera de poursuivre sur sa lancée et améliorer son 10e rang provincial. L’équipe pourra compter sur Valérie Bélanger une coureuse expérimentée qui a déjà accédé à la 3e marche du podium du championnat CIS en 2009. Jade Bouchard, Chloé Perreault et Caroline Pomerleau compléteront le noyau de coureuses ayant déjà porté les couleurs du Rouge et Or. À noter que Caroline a causé la surprise cet été en se qualifiant au Jeux du Canada au 800m. 

Du côté des recrues, Jessy Lacourse et Anne-Marie Comeau auront assurément un gros impact sur la formation féminine. Jessy a entre autres pris le 4e rang sur l’épreuve du 3000m steeplechase aux Jeux de la Francophonie cet été en plus d'enregistrer le record du Québec à cette même épreuve. De son côté, Anne-Marie a enregistré des performances remarquables sur 5000m et 10km (16:26 , 34:28).  Elles seront toutes deux de bonnes candidates pour le titre de recrue au niveau national cette saison. Noémie St-Laurent, Frédérique Labelle ainsi que Marie-Ève Turcotte quitteront le groupe de développement alors qu’elles sont prêtes à passer au niveau supérieur et maintenant porter l’uniforme Rouge et Or. Il est toujours intéressant de voir des gens de partout au Québec se joindre à notre programme. Cet automne c’est le cas de Annabelle Dauphin et Laura Bédard qui sont respectivement originaires d'Alma et de Chicoutimi. En espérant que ces athlètes de la région du Saguenay Lac-St-Jean pourront profiter du groupe d’entrainement pour bien progresser cet automne. Finalement, deux recrues se joindront à la formation avec de l'expérience de compétition de haut niveau dans un autre sport. Annie-Kim Labarre qui pratique le triathlon  et Hélène Pilote Fortin qui provient du milieu du cyclisme. 


Équipe masculine

Plusieurs têtes d’affiche et pointeurs de l’équipe gagnante U Sports 2016 ont quitté les rangs du Rouge et Or après avoir complété leurs cinq années d’éligibilité. Comment l’équipe championne canadienne sera en mesure de rebondir pour la saison 2017 ? Chose certaine, mes coéquipiers et moi-même avons faim et visons de remporter le titre national pour une deuxième année consécutive. 


Nous aurons droit au retour du champion national universitaire Yves Sikubwabo, lui qui avait été phénoménal l’an dernier en dominant la compétition au championnat canadien et en contribuant grandement à la victoire par équipe du Rouge et Or. Il sera sans l’ombre d’un doute un élément indispensable cette année pour le succès collectif alors qu’il termine la 5e année de son parcours sportif universitaire. Également à sa 5e année, Antoine Thibeault sera de retour dans la formation. Il avait pris la 5e position lors du dernier championnat U Sports et a réalisé une splendide performance de 8:34 cet été sur 3000m steeplechase. Toujours du côté des vétérans de 5e année, j’aurai la chance de motiver les troupes avec mon fidèle compagnon Dany Racine en tant que co-capitaine. Dany avait pris le 20e rang aux derniers canadiens universitaires, un coureur solide et constant sur lequel on peut toujours compter. De mon côté (Nicolas Morin), je tenterai de transposer mon niveau de 3:44 sur 1500m en cross-country alors que mon meilleur résultat en championnat national universitaire est jusqu'à maintenant une 25e place en 2015. Le tenace Nicolas Deshaies en sera aussi à sa 5e année avec le programme. Hanté par les blessures tout au long de son parcours, il aura été un fidèle partenaire au moral d’acier, toujours prêt à tout donner pour son équipe. Le prometteur Jonathan Tedeschi sera de retour pour brouiller les cartes. L'auteur d’un chrono de 14:12 sur 5000m cet été fera assurément tourner les têtes sur les parcours de cross-country cet automne. Keven Bédard sera également à surveiller. Avec son premier sub 15:00 cette été sur 5000m (14:55) il saura assurément bien faire cet automne considérant la progression qu’il a eu au cours de la saison de XC 2016. Gabriel Legault sera de retour à la suite d’une année d’absence en XC. Le triathlète avait été un point clé dans l’obtention de la médaille de bronze nationale en 2014. À la suite d’une bonne saison de triathlon il semble en bonne forme de début de saison. Patrick Rouleau causera également des surprises cette saison, lui qui a été freiné par des blessures dans la dernière année semble être de retour en santé et prêt à mettre en action son attitude de combattant. Xavier Bertrand en sera à sa deuxième année avec nous et il pourrait accomplir de belles performances cet automne. Finalement, Nicolas Audet viendra clôturer la liste des anciens. Il sera intéressant de voir ce que l’athlète, qui a d’avantage l’habitude de courir les épreuves de demi-fond court, pourra réaliser cet automne.

Du côté des recrues il est impossible de passer sous silence l’arrivée de Jean-Simon Desgagnés. Ce dernier entame son parcours académique en médecine alors qu’il commence à prendre contrôle du potentiel incroyable qu’il possède dans le sport. Cet athlète sera assurément l’un des piliers de l'équipe dans les années à venir.. Champion panaméricain junior au 3000m steeplechase et auteur d’un chrono de 14:16 sur 5000m, il a connu une saison estivale exceptionnelle et souhaitera poursuivre sur sa lancée cet automne. Samuël Poher est également une addition importante à notre groupe. Ce dernier est un transfert provenant de l’Université Calgary. Habitué des trails il a pris le 39e rang lors de son premier championnat U Sports en 2016. Il pourrait causer la surprise sur les parcours de cross-country comme il démontre une très bonne forme en ce début de saison. Guillaume Chenard est également une recrue à surveiller. Lui qui est dans son élément sur les parcours de cross-country pourra profiter du groupe de haut niveau pour développer son talent naturel pour la course à pied. Après avoir complété une saison au sein du Rouge et Or athlétisme, Félix Pouliot-Richard réalisera une première saison de XC dans nos rangs. Pour sa part Anthony Dionne quitte le groupe de développement afin de rejoindre le groupe universitaire. Félix Deschenes joint les rangs du Rouge et Or. L’athlète originaire de Chicoutimi saura assurément faire ses preuves cet automne considérant son enthousiasme face à son arrivée dans le groupe. Finalement, Alexis Blaising sera de passage au Québec pour un échange étudiant en provenance de Strasbourg en France. En espérant que son parcours dans le Rouge et Or soit rempli de souvenirs inoubliables !


La formation du Rouge et Or cross-country lors de la photo d'équipe annuelle. 


Bonne saison à tous !


Nicolas Morin
Co-capitaine de l'équipe de cross-country du Rouge et Or 

samedi 24 juin 2017

Soirée Rouge et Or #1 2017 - Une pluie de records personnels

Bonjour à tous, 

Ce vendredi 23 juin, nous avons eu droit à une autre édition exceptionnelle de la Soirée Rouge avec plusieurs performances remarquables qui ont été réalisées sur la piste du PEPS de l'Université Laval. 

Vous pouvez consulter les résultats complets de la rencontre via ce lien : https://soireerougeetor.wordpress.com/resultats-2017-23-juin/

Voici cinq des moments forts de la soirée de compétition de mon point de vue d'entraîneur et de directeur de rencontre. 

5. Une profondeur digne de mention. 

Au delà des performances des gagnants des différentes épreuves, il est impressionnant de constater le nombre de performances compétitives sur la scène provinciale et nationale qui ont été réalisés ce vendredi. À titre d'exemple, 12 coureurs ont bouclé le 800m en moins de 1:55.00 et 17 athlètes ont brisé la barre des 15 minutes sur 5000m. Dans le cas du 5000m masculin, c'est probablement un sommet historique pour une rencontre en sol québécois. 






4. Un record du Québec jeunesse sur 800m. 


Bravo à Félix Therien du club Lanaudière Olympique qui a enregistré une performance de 1:52.83 sur 800m pour signer un nouveau record du Québec chez les moins de 18 ans. Il efface la marque de Marc-Antoine Lalonde (2013) et Larry Gagliano (1996) à 1:53.13. Pour y arriver, Félix a remporté la 2e section lors de la Soirée Rouge et Or, ce jeune athlète sera définitivement à surveiller dans les prochaines années. 




3. Un 5000m masculin pour le moins impressionnant. 

Difficile de souligner l'ensemble des bonnes performances réalisées lors du 5000m masculin, car un nombre très élevé d'athlètes ont enregistré des records personnels. Soulignons notamment la victoire de Jonathan Tedeschi en 14:12.90, cela fait plusieurs années qu'une compétition en sol québécois a produit un chrono aussi rapide. Pour Jonathan, il s'agissait d'un record personnel de plus d'une minute.

Chapeau également aux deux juniors Thomas Fafard et Jean-Simon Desgagnés qui ont respectivement terminé 2e et 3e avec des records personnels de 14:15.80 et 14:16.70. Avec ces résultats, ils sont maintenant classés au premier et deuxième rang au pays chez les juniors.

Mention spéciale également à Guillaume Ouellet, le para-athlète avec handicap visuel signe un temps de 14:24.77 ce qui améliore sa précédente marque personnelle de 12 secondes et qui lui permet d'être un des candidats pour la victoire lors du prochain championnat du monde IPC qui aura lieu dans quelques semaines à Londres.



2. Aurélie Dubé-Lavoie enregistre un chrono de 16:04.21 sur 5000m. 

La performance de la soirée est définitivement venue de la part d'Aurélie Dubé-Lavoie qui a signé un chrono de 16:04.21 sur 5000m pour maintenant se retrouver 4e au classement québécois de tous les temps sur cette distance. 

Après avoir franchi les quatre premiers kilomètres sur des bases de 16:15.00, Aurélie a accéléré en fin de course pour arrêté le chrono à 16:04.21 en compétant son dernier kilomètre en 3:04.

Après son chrono de 4:14.10 sur 1500m à Portland il y a quelques semaines, Aurélie confirme donc qu'elle progresse présentement à une vitesse fulgurante, on a bien hâte de la revoir en action en compétition dans les prochaines semaines. 





1. Une pluie de record personnel dans les épreuves de demi-fond. 

Ce vendredi, un grand total de 128 coureurs ont complété une épreuve de 800m ou 5000m lors de la compétition. De ce nombre, 69 athlètes ont enregistré des records personnels ce qui représentante un impressionnant total de 54%. 

Lors d'une compétition majoritairement composé d'athlètes seniors, voir plus d'un athlète sur deux enregistrer un record personnel est à tout le moins hors norme. Cet exploit a été rendu possible en raison de la présence d'un grand nombre d'athlètes de de demi-fond ce qui a permis de mettre en place des vagues denses où les athlètes ont rivalisé les uns avec les autres. Merci aux athlètes et entraîneurs qui ont inclus la Soirée Rouge et Or #1 du 23 juin dans leur calendrier estival de compétitions.

De plus, les conditions climatiques ont été favorables, l'équipe du comité organisateur s'est assurée de fournir l'expérience la plus positive possible aux athlètes présents, chaque section comprenait un lièvre pour dicter l'allure sur des bases rapides et l'horaire a été respecté à la lettre. 





En espérant une Soirée Rouge et Or #2 du 14 juillet qui sera aussi excitante.


Coach Lapointe

mardi 6 juin 2017

Camp d'entrainement - Park City

Bonjour à vous!

Depuis déjà trois semaines, un groupe de six athlètes du club d'athlétisme de l'Université Laval s'est dirigé vers Park City au Utah pour réaliser un camp d'entrainement à plus de 2300m d'altitude. Les kilomètres et les séances clefs s'enchainent laissant présager des résultats prometteurs pour les compétitions à venir. 

Les camps d'entrainements en altitude représentent toujours un défi de taille pour les athlètes. Les coureurs, Aurélie Dubé-Lavoie, Anne-Marie Gauthier, Jessy Lacourse, Jean-Simon Desgagnés, Guillaume Ouellet et moi-même (Nicolas Morin), se sont bien serrés les coudes pour surmonter la fatigue et l'épuisement que réservent les grosses semaines de camp. 

Le groupe sera en action dans quelques jours au Portland Track Festival en Oregon. Une compétition de haut niveau qui, on l'espère, fournira des conditions optimales pour que l'ensemble des athlètes réalisent des records personnels. 

Aurélie Dubé-Lavoie - 1500m
Anne-Marie Gauthier - 5000m
Jessy Lacourse - 3000m S.C
Jean-Simon Desgagnés - 3000m S.C
Guillaume Ouellet - 5000m
Nicolas Morin - 1500m

D'autres athlètes du club se joindront également à nous pour cette compétition renommée. On compte entre autres Charles Philibert-Thiboutot qui tentera de réaliser son standard pour les championnats du monde au 1500m ainsi qu'Anne-Sophie Beauchemin (3000m) et Catherine Beauchemin (3000m s.c.).


Je vous laisse avec un vidéo que j'ai préparé lors des dernières semaines de camp, bon visionnement ! 

Nicolas Morin



dimanche 16 avril 2017

Début de saison - Avril 2017

Bonjour à tous,

Lors des derniers jours, plusieurs athlètes du groupe de l’Université Laval débutaient la saison estivale lors de compétitions en sol américain. Un contingent d’une quinzaine d’athlètes du CAUL sont présentement en Californie en camp d’entraînement, on a donc vu ces athlètes ouvrir la saison aux rencontres de Mt Sac Relays et Bryan Clay Invite. D’autres athlètes du groupe ont préféré se rendre à l’Université Bucknell en Pennsylvanie afin de lancer la campagne en plein air.

Dans l’ensemble, je dresse un bilan positif de ce premier week-end de compétition pour les coureurs de l’Université Laval. Comme c’est habituellement le cas lorsque plusieurs athlètes sont en action, il y a eu de bons coups, mais aussi quelques déceptions. Nous sommes seulement à la mi-avril, la saison fait à peine commencer et il y aura plusieurs autres occasions intéressantes pour les athlètes du club dans les prochaines semaines. On doit garder en tête qu’on est à une période de l’année où les athlètes ont fait relativement peu d’entraînements spécifiques, il y a donc théoriquement beaucoup de place pour de l’amélioration dans les prochaines semaines.

Difficile de résumer l’ensemble des résultats du week-end comme plusieurs athlètes étaient en action, mais je me permets de vous dresser un bilan des cinq performances qui me semblent particulièrement dignes de mention.

5. Anne-Marie Gauthier maintenant à l’aise sur 5000m.

Bien qu’elle réalise d’excellentes performances sur 1500m et 3000m depuis quelques années, Anne-Marie Gauthier avait jusqu’à tout récemment de la difficulté à transposer son niveau de forme sur une distance de plus de 3000m. Vendredi soir lors du Mt Sac Relays, elle a su changer cette tendance en signant un chrono de 16:36.36 sur 5000m en gérant sa course de belle façon.

Ce résultat laisse donc présager une saison estivale intéressante pour Anne-Marie qui avait d’ailleurs bien terminer la saison en salle avec un record personnel sur 3000m en mars dernier en 9:32.16. Elle a donc su continuer sur sa lancée et il sera intéressant de voir ce qu’elle pourra réaliser dans les prochaines semaines. À court terme, on la verra de nouveau sur 5000m le 27 avril prochain au Penn Relays alors qu’elle fera ses débuts sur 1500m un peu plus tard dans la saison.

Anne-Marie Gathier sur 3000m lors du championnat U Sports 2017. 

4. Anne-Marie Comeau réussi son retour sur piste.

Après une saison en plein air 2015 remplie de succès avec un record du Québec junior sur 5000m et une médaille d’argent au championnat panaméricain junior sur la même distance, Anne-Marie Comeau avait été plus discrète dans le monde de l’athlétisme. Durant la majeure partie de l’année 2016, elle avait plutôt tourné son attention vers le monde de ski de fond, sport dans lequel elle est également très talentueuse.


Après quelques bons mois d’entraînement à la course à pied, Anne-Marie faisait donc son retour sur piste sur 5000m au Bryan Clay Invite à l’Université Azusa Pacific. Son retour fut au-delà des attentes, puisqu’elle a abaissé son record personnel de huit secondes en signant un temps de 16:26.80 dans une course où elle a été très combative et où elle a bien géré son effort.

Dans les prochaines semaines, on verra Anne-Marie prendre part à quelques courses sur route alors qu’elle se prépare notamment pour le championnat canadien de 10km sur route qui aura à la fin mai à Ottawa. Par la suite, elle prendra part à quelques épreuves sur piste sur 5000m et 10 000m.

Anne-Marie Comeau au championnat national d'athlétisme de 2015. 

3. Jean-Simon Desgagnés en 14:33.09 sur 5000m à Bucknell.

Seulement quelques semaines après sa participation au championnat du monde de cross-country en Ouganda, Jean-Simon a confirmé qu’il était dans son meilleur niveau de forme en carrière en améliorant son record personnel d’une dizaine de secondes sur 5000m.

Son chrono de 14:33.09 représente la cinquième meilleure performance sur 5000m pour un junior dans l’histoire de l’athlétisme québécois. Ce résultats place d’ailleurs Jean-Simon en bonne position pour aspirer à une sélection sur l’équipe nationale pour le championnat panaméricain junior qui aura lieu au Pérou en juillet prochain.

Jean-Simon démontre une belle polyvalence à l’entraînement et on le verra sur 1500m, 3000m steeple et 5000m cet été. 

Jean-Simon Desgagnés lors du championnat NACAC de cross-country 2017. 



2. Anthony Larouche sous la barre des 30 minutes au 10 000m.

Vendredi dernier à Bucknell, Anthony Larouche a réalisé un exploit pour le moins impressionnant en signant un chrono de 29:55.44 et en devenant le premier québécois sous la barre des 30 minutes sur 10 000m depuis une dizaine d’années.

Au-delà de la valeur de cette performance, ce qui est impressionnant est le parcours atypique d’Anthony. À ses débuts sur le circuit universitaire, il avait à peine le niveau pour joindre l’équipe universitaire du Rouge et Or. Étape par étape, il a fait ses classes et a enchaîné les kilomètres pour éventuellement devenir un des bons coureurs au Québec en plus de contribuer au succès du Rouge et Or sur la scène nationale en cross-country.

En plus de cela, Anthony a continué sa carrière compétitive en course à pied après ses cinq années d’admissibilité et il concilie de belle façon son rôle d’enseignant à sa réalité de coureur. Depuis quelques semaines, Anthony est également père de famille, chapeau pour cette belle conciliation et félicitations à lui et sa conjointe par la venue de la petite Ophélie.

On le verra à nouveau en action la semaine prochaine, alors qu’il participera au 21.1km à Montréal dans le cadre du Demi-Marathon Banque Scotia.

Anthony Larouche lors d'une des courses de la Soirée Rouge et Or en 2017. 

1. Aurélie Dubé-Lavoie sous la barre de 4 :20 au 1500m.

Dans les deux dernières années, Aurélie-Dubé Lavoie progresse de façon impressionnante. Au courant de la saison en salle 2017, elle a très bien fait sur 1500m en signant le record du Québec espoir (moins de 23 ans) et en reportant la médaille de bronze lors du championnat canadien universitaire U Sports.

Vendredi sur la piste de l’Université Azusa Pacific en Californie, Aurélie a réalisé une performance exceptionnelle en arrêtant le chrono à 4:19.55 sur 1500m en améliorant sa marque personnelle de quatre secondes. L’exploit est d’autant plus impressionnant, car elle a dû prendre la tête de la course après 700m et courir seule à l’avant du peloton en devançant sa plus proche rivale de sa section par quatre secondes.

On peut donc supposer que dans les prochaines semaines, elle parviendra à abaisser cette marque de façon significative. Il sera intéressant de suivre de près ses performances des prochains mois.


À court terme, c’est sur 5000m qu’on reverra Aurélie alors qu’elle tentera d’abaisser sa marque personnelle sur la distance au Penn Relays à la fin du mois d’avril. 

Aurélie Dubé-Lavoie lors de sa 3e place au championnat U Sports 2017 sur 1500m. 


À bientôt 



Coach Lapointe